• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

Archive pour janvier 2010

21 suite du bord de mer

Lundi 11 janvier 2010

Et là le mois était rythmé par des cérémoniaux préparés d’avance…..mon père aimait traîner en fin de matinée pour retrouver les copains devant l’apéro…..pendant que nous ,nous attendions à la maison …..pour déjeuner et partir  à la plage…..ce qui faisait que nous n’y arrivions rarement avnt 4 heures de l’après midi!!!!non sans avoir auparavent préparé le goûterla boisson  ….les maillots de bain….les serviettes….les  raquettes….le ballon….nous nous trouvions un kiolomètre de la plage  et affublés de tout ce bazard.!!!!!

Mais une fois arrivé quel plaisir de courir dans l’eau ….de s’y baigner….je me souviens mes fréres avaient des maillots de bain tricotés en laine….lorsqu’ils étaient mouillés il pendaient lamentablement…heureusement il y avait les rechanges!!!puis on goûtait….il n’était pas rare qu’une tartine tombe dans le sable….ça croquait sous les dents…..je me suis promis qu’une fois marié il n’y aurai jamais de 4 heures sur la plage!!!!!mon père sportif en chambre adorait  se livrer a des exbitions  ….il faisait le pied de chêne et autres acrobaties….sous nos yeux admiratifs…..sachant qu’ensuite il allait se plaindre toute la soirée d’avoir mal ici et là…ce qui ne l’empêchait pas de recommencer le lendemain!!!!

ils leur passait par  la tête des idées bizares…..telles qu’acheter les sardines pour le repas du souir en se rendant a la plage….étant donné la chaleur ambiante il fallait les mettre au frais!….et nous voilà enterrant ces pauvres bêtes …..le soir venu comment retrouver  l’endroit de l’enfouissement….et nous voilà a  4 pattes a fouiller le sable…..il nous a été impossible d’en retrouver la totalité…..et il y en avaient pas mal d »amputés…..et cela donna lieu a une bonne crise de rires….l’expérience ne se renouvela pas!!!!

 

20 la mer

Lundi 11 janvier 2010

Tout de même il y avait les sorties au bord  de mer…..certains dimanches….et pour le mois de vacances……Je vais m’attarder sur ces dernières,car a l’époque,peu de familles autour de nous se permettaient un tel luxe!!….Il y avait peu d’automobiles….Pour se déplacer il y avait bien sur la bicyclette…et  presque tous en avaient…..on pouvait rencontrer un tamdem qui fit fureur  un moment….(nous y avons goûté gd père et moi….quelle griserie!!!et quelle accordance afin de pédaler de concert!!!Les plus fortunés possédaient une moto….Manu en a eu une longtemps!….Mon oncle Gustin avait acquis  un triporteur dans lequel il enmenait sa belle a une petite maison qu’il rénovait au bord de mer….mes parents s’en moquaient un peu….mais eux en attendant en profitais!!!

Pour bénéficier de ses bains de mer tant convoités il y avait les autobus(tel les cars Citron…..)qui nous convoyaient jusqu’à celle-ci….a la même époque chez la famille Jahan  ils s’y rendaient en vélo et après avoir participé aux vespres,ce qui les faisaient partir au milieu de l’après midi et ils ne rzevenaient qu’avec leur sacs de pêche rempli!!!!

très vite mes parents décidèrent de louer une maison a Pornichet….C’était une véritable expédition car nous partions par le train (gare de Nantes)avec armes et bagages!!!j’entends par là les valises ….les épuisettes….les chaises….et Cie….

de ce train qui nous conduisait vers l’évasion je garde en mes narines l’odeur du charbon que crachottait la loco….le sifflet du chef de gare a tous les arrêts…..le bronzage du conducteur  ainsi que les escarbilles qui nous piquaient les yeux par moments….et puis et surtout l’arrivée sur le quai de Pornichet ou nous n’avions qu’a traverser celui-ci pour rentrer a la maison   et tout le mois nous profitions des allées et venues des arrivées et des départs…..mais également des nuisances inérantes au charbon de bois….notre linge avait une blancheur douteuse!!

 

 

 

 

 

19…La famille de François

Dimanche 10 janvier 2010

François était donc le numéro 3 de la belle famille….L’ainée etait Marie Jo….la grande soeur  qui avec Milo avaient déja trois petits….et Manu le frère qui fréquentait une certaine Madeleine….avec qui il allait bientôt se mettre en ménage….Tout de suite j’ai sympatisé avec sa soeur qui me parût trés gentille….A l’époque je l’ai déja mentionné j’étais très nunuche!…et le peu d’intéret que l’on m’accordait me comblait de bonheur….Le frère de Françoisétait très différent de lui et a cette époque il contestait tout!!!ce qui m’a vallu ,par la suite,de belles joutes oratoires….François ne discutait jamais avec lui….mis a part deux ou trois fois ou il est arrivé a le faire sortir de ses gonds….(ce qui lui a vallu une fois de recevoir un pot d’eau par la figure!!!)Par contre c’était et ça reste nu bon bricoleur….avec moults inventions….qui se finissaient toujours sur les chapeau de roues….a la dernière minute!…..tel la mise en place du lustre de la salle a manger inauguré pour leur fiançailles!….celles-ci ont marqué mon entrée officielle dans la familleet nous étions françois et moi très envieux d’eux…..sachant qu’il nous faudrait encore attendre un certain nombre d’années pour que ce soit a notre tour!!!

18…….La maison Buaud

Je suis native de la Montagne…..J’ai passé  une partie de mon enfance a St jean jusqu’a la fin de la guerre ou nous sommes venus en location a Boiseau.La maison jouxtait la boulangerie et se situait sur un terrain très pentu…ce qui fesait que lors des orages (nombreux a l’entour du 14 Juillet!) celàdonnait lieu a des inondations,les pièces a vivre se trouvant  en enfilade…..ce qui nous a vallu un certain 14 juillet de nous trouver les pieds dans l’eau en  nous levant…..avec les coffres a jouets qui baignaient joyeusement!!!!!

A l’époque j’allais a l’école a Basse Indre et j’y était demi pensionnaire…..de ce temps passé là je me rappelle la corse aux escargots….jeu favori de Bernard qui m’émerveillait devant la patience qu’il déployait…..

Les hivers étaient rudes et la neige souvent présente….je me souviens avoir monté le « raidillon »de la Montagne a quatre pattes!!!Les étés étaient très chauds ce qui explique les « feux d’artifice naturels »du 14 Juillet.Le dimanche nous ramenait vers St Jean ou nous retrouvions gd mère et son commerce

19….Puis un jour j’entendis parler du projet d’acheter une maison au Panama….ou nous pourrions nous retrouver tous y compris gd mère A…..Cette maison était a étage et comportait deux escaliers un intérieur et un extérieur…..assez grande cependantpour y loger deux ménages…..ma gd mère y avait donc ses appartements (deux pièces)qu’elle utilisat fort peu s’étant tout de suite introduite dans notre vie quotidienne…situation familiale qui nous amena par la suite quelques désagréments….

Ma gd mère possédait un caractère bien « trempé »et sous le prétexte de soulager sa fille avait une certaine tendance a commander celle-ci qui bien sur se laissait faire!!

Mon pére du fait de son travail….et de d’autres obligations qu’il ne seraient pas bienséant de rapporter ici…..avait de fréquentes absences….qui  lui permettaient d’échapper a leuir « petites querelles!…

de temps a autre suite a certaines joutes oratoires un peu plus corsées ma gd mère « disparaissait » et remontait dans ses quartiers nous permettant de souffler pendant quelques jours puis ma mère s’inquiétait  lorsque la situation se prolongeait….etbrusquement sans explication elle se trouvait de nouveau parmi nous….. D’Elle je garde le souvenir des gâteaux de savoie qu’elle cuisinait avec toute sa fougue…..son habileté a modifiers de vieux habits pour en faire des neufs….du chaperonnage qu’elle a exercé avec brio lors de nos premières sorties….