9 Chez mes grands parents

Mes souvenirs les plus marquants sont les suivants:

Toute petite fille ce sont les soirées  d’été lorsque baisse la chaleur du jour et que descend le soir….c’était l’heure où ma gd mère sortait sa chaise dans la rue pour rejoindre ses voisines et papoter avec elles….et moi avec les L……..qui habitaient deux maisons plus loin  et qui faisaient partie d’une famille nombreuse…..(je vous en parlerai un jour…)je nous revoie « tournoyant autour de ce paté de chaises  …rythmé par le cri des hirondelles…qui elles aussi tournaient en criant au dessus de nos têtes….elles faisaient autant de bruit que nous!….Ah! quelles étaient belles ces soirées….que le bonheur les habitaient!…..

Ce sont aussi les « beurrées » de fraises de ma gd mère cueillies toutes fraîches du jardin…et qu’elle écrasait sur la tartine beurée (pas du beurre synthétique….mais une belle livre de beurre …bien jaune….couleur bouton d’or….et décorée sur le dessus d’une belle fleur….)et qu’elle saupoudrait de sucre en poudre!…..un vrai régal surtout lorsqu’il est savouré en compagnie!….

Il y avait le « coin » des liqueurs de ma gd mère….je n’ai jamais vu mes gds parents acheter de l’alcool….tout était fait « maison »….le cassis…..la framboise….les cerises a l’eau de vie….(très prisée de ses neveux…)le rataphia pour les adultes……et pour nous gd mère confectionnait son sirop de cassis et de framboise….que nous dégustions mes cousines et moi dans « notre »petit verre spécial….ce verre était  dépoli avec des fruits dessinés dessus en relief et muni d’une  anse….Ils se trouve chez S….maintenant….

Qu dire des gâteaux de gd mère…de ses bons savoie qu’elle nous cuisinait tous les Dimanche dans son unique four de cuisinière….ils étaient parfaitement montés….rarement brûlés….quand je pense aux trésors d’amour qui se nichaient jusque dans la température du four de la cuisinière….qu’il fallait maintenir a point pour arriver à l’obtention de ce chef d’oeuvre!!!!!

Je ne peux pas passer sous silence  la crême au chocolat…l’anglaise qui accompagnait si bien les « caïbottes »…..crèmes toujours présentes aux repas de famille…..et encore le « pain perdu »….qui permettait d’utiliser le reste de pain dur….car il n’était pas de mise de jeter du pain….celui-ci représentant le symbole du travail accompli…..

Il y avait aussi le tiroir a tisanes ou se cotoyaient:queues de cerises….menthe….pousse d’orties….thym…..laurier….et autres plantes « médicinales »dont la souvenir m’échappe….

Gd mère recueillait précieusement lkes fleurs de lys fanés pour les mettre a macérer dans l’eau de vie….divin remède pour les « mals blancs »et tirer le pus d’une plaie…..qu’elle posait dessus accompagné d’un pansement digne d’une infirmière!

Bien des années plkus tard devenue femme et mère de famillec’était celle qui m’accueillait en disant

-Alors ma petite fille qu’à tu de beau a me raconter aujourd’hui?…..

A part mon mari et M T……je n’ai jamais  rencontrer chez d’autres personnes cette qualité d’écoute…..ensuite venaient les conseils toujours judicieux….aucun sujet n’était tabou….on parlait de tout sans arrière pensée et je sais que votre père a beaucoup aimé mes gds parents

2 Réponses à “9 Chez mes grands parents”

  1. mariri dit :

    Moi, je me rappelle les beurrées de fraise sur les tartines. C’était délicieux et également le pain perdu chez grand mère B à B. Quand je mange du pain perdu, ça me fait tout le temps penser à elle.

    Mariri

  2. Marie dit :

    C’est ta grand-mère qui t’a appris à faire la mayonnaise ?

Laisser un commentaire