7 La guerre

Il m’a fallu du temps pour réaliser que nous étions en guerre!….Si je n’avais pas été « déportée » a B…..où je me retrouvais demi pensionnaire…je n’aurais pas de souvenir du début de celle-ci.En effet toutes les semaines ma mère m’accompagnait à bicyclette de S….a B…..et venait me récupérer le Vendredi soir….mise  a l’abri bien illusoire vu qu’une bombe s’est écrasée  dans les environs de notre école!…..et qu’à S…..il n’en est pas tombée une seule!……Je me souviens des alertesqui survenaient lorsque nous étions sur la route….qui nous faisait descendre avec le vélo dans le fossé….de là nous pouvions regarder avec effroi les bombardiers qui passaient au dessus de nos têtes…..

Mon premier souvenir concerne ces chose de valeur ….ou compromettantes  qu’il fallu cacher……tels que les vélos neufs qui disparurent derrière le « tablier » de la cheminéeaisi que le fusil de chasse de mon père…..a la maisonje du m’habituer à dormir sans oreiller….et on me fir comprendre que si on m’en donnait un la nuit je devais fermer mon bec….J’ai réalisé un peu plus tardque mon père avait durant une pèriode fait partie de la résistance…en cas d’alerte il aurait fallu ne pas laisser de traces de sa présence…..

La guerre c’est encore les tikets de rationnement que gd mlère collait sur de grandes feuilles….les confitures qui arrivaient dans de grandes boîtes en fer blanc et qu’il fallait détailler….c’est comme celà que gd mère fùt piquer  a la main par une abeille et qu’elle s »est trouvée guérie de son rhumatisme!……

la guerre c’était les alertes de nuit….il fallait que les habits soient près a enfiler…pour éventuellement rejoindre les « abris »….mon père en avait creusé un au fond du jardin et qui n’a jamais servi!……ce fùt aussi le temps des marmites « norvégiennes »….mon père l’avait fabriqué dans une grande caisse en bois ……les femmes de mon père’ma mère et ma  gd mère)l’avaient garni de laine de mouton et de vieux couvre pieds y laissant un trou au milieu pour y déposer la marmite……qui contenait le pot au feu…..préparé auparavent et porté a ébullition….ansi en revenant de B….le dimanche soir la soupe était prête a déguster!…..

 

Laisser un commentaire