Archive pour août 2009

Mon grand père paternel

Dimanche 30 août 2009

J’ai peu de souvenir de lui….il n’était pas très démonstratif…..peu présent a la maison….sauf pour les repas et bien sur le Dimanche tantôt….pour recevoir la famille et il n’aurait pas fait bon oublier de venir!!!Grand père avait fait la guerre 14-18….mais bien sur il n’en parlait jamais….sauf lorsqu’il chantait (il avait une superbe voix de ténor) »je ne donnerai pas mon lait au fils d’un allemand!!! »….Il chantait sans se faire prier a toutes nos réunions familiales…. »La voix des chênes….le crédo du paysan….ma Tonkinoise »et d’autres que nous écoutions religieusement….avec autant de bonheur a chaque fois…..C’était un bel homme doté d’une moustache a la Brassens….il possédait une certaine culture….n’ayant pas été a l’école bien longtemps…..il fut « placé chez des fermiers….son écriture était très belle avec ses pleins et ses déliés….il faisait peu de fautes ,contrairement a sa femme qui écrivait comme elle parlait en omettant la ponctuation!….

Si il n’était pas beaucoup a la maison c’est qu’il était dehors!….En effet sa journée de travail terminée et ce n’était pas les horaires d’aujourd’hui….il y avaient le jardin a s’occuper avec les légumes ail….oignons….échalottes….la vigne avec tout le travail qu’elle demande:tailler….ésever….sulfater…vendanger….et tout ceci à bicyclette!!!le bois à faire et à couper pour l’alimentation de la cuisinière….et de la cheminée….seul moyen de chauffage à l’époque….puis il fallait ramasser l’herbe pour les lapins…..et aller à la saison récolter les champignons   cèpes et giroles …qui amélioraient le quotidien….

Mon grand père avait un sale caractère et il piquait de violentes colères le plus souvent contre lui-même!…j’ai entendu bien des fois raconter comment il avait applati sa lampe de vélo en tapant dessus de toutes ses forces avec un marteau!…..Il bougonnait losqu’il avait faim….et qu’il nous attendait pour le repas….(nous étions toujours en retard…)au bout d’un moment il se taillait une tranche de pain pour tromper sa faim….

mon grand pére était aussi pêcheur….il y avait la saison des civelles abondantes à l’époque!!!la pêche a la ligne il était armé de trois gaules….les poissons n’avaient qu’à bien se tenir!!!et je me souviens encore de la bonne odeur des anguilles grillées dans la cheminée il n’était pas question d’aérateur à l’époque on dégustait d’abord avec son nez!!!quelle régalade avec la bonne mayonnaise de grand mère!!!!

 

 

 

Ma grand mère paternelle

Dimanche 30 août 2009

Comme tu me fus précieuse et irremplaçable lors de ma prime jeunesse….Ma maman trop tôt partie…..tu fus là….Je ne garde aucun souvenir du manque de mère…..tu pris le relais sans bruit…Tu as été tant de choses pour moi….tu m’as donné tant de moments de bonheur….tu as guidé mes premiers pas dans ma vie scolaire….Toi que je me rappelle toujours vêtue de noir(n’y avait-il pas à faire le deuil de quelqu’un avec notre grande parenté)Tu n’était pas très grande mais bien enveloppée…et c’était si bon de poser la tête sur ton « giron »pour se faire « épouiller »…..J’aimais ton odeur de grand mère!….j’aimais me fourrer danstes frusques sales que tu stokait dans la buanderie en attendant la prochaine lessive……Chez vous le Dimanche se trouvait le rendez-vous dominical ou l’on se retrouvait avec mes deux cousines pour une après midi de plaisir et de jeux partagés…..Nous étions sans pitié pour les « carrés » de jardin de notre grand père…il y mettait pourtant des bordures de fragonnette…espérant ainsi limiter nos piétinements….mais le lendemain  c’était notre grand mère qui subissait ses récriminations en des thermes que je n’ose rapporter ici!!!Ce jardin n’était pas très grand,il était doté  d’une buanderie ou se trouvait « la gargotte » le banc a laver et les baquets pour rincer le linge…..et par derrière les wc….qui eux étaient composé d’une simple planche de bois verticale et d’un chaudron que grand père vidait régulièrement sur le fumier…au mur un gros clou ou étaient accrochés les carrés de papier journal….naturellement il ne se passait pas de Dimanche sans que nous ayons besoin de nous y retrouver toutes les trois ensemble!…..et c’est ainsi qu »un jour je me suis retrouvé le derrière dans le chaudron de m…….Ma grand mère très encolère me fis déshabiller et m’intima l’ordre de monter dans la gargotte pleine du « lessis » de la veillle….et j’eus droit a un astiquage en règle…..aspersion d’eau de cologne pour bouster le parfum tenace…..et m’envoya au lit….illico presto!!!!au dam de mes cousines…..

Mes enfants…..petits enfants …et moi…..

Samedi 29 août 2009

Que reste t_il de nos amours ?….des rendez vous….des billets doux….de vieilles photos jaunies….des souvenirs…ou des flasches qui reviennent a ma mémoire…..des personnages….des odeurs….des lieux…..des objets….qui reviennent reprendre quelques secondes de vie….ils sont prêts à saisir…et insaisisables  à la fois….ils vont ils viennent….selon le bon vouloir du moment….selon les évènements de la journée….selon les joies selon les peines….selon aussi la place que je veux bien leur laisser prendre…..et pour vous….enfants et petits enfants je veux bien à mon gré selon ma fantaisie essayer de les coucher sur le papier…..sans ordre évident comme ils se présentent pêle mêle à ma mémoire….

Mes parents

Samedi 29 août 2009

Quel boulversements a-t-elle du subir ma pauvre maman lorsque mon père l’a épousé….Sur les photos je vois une paysanne en sabots qui « menait le cheval pour assurer  à la famille de maigres revenus….Ses parents possédaient quelques arpents de terre…un peu de vigne…..et une maisonnette bien modeste au sol de terre battue….peu de meubles mais il y régnait une propreté rigoureuse…..seul luxe les pieds de la table étaient essuyés tous les jours!!!!

!Du jour au lendemain,comme toute jeune mariée,la voici installéedans une maison bien à elle….possédant un certain confort….et unie a un homme jeune ….beau et ambitieux…..en effet ne va-t-il pas l’entrainer a sa suite à Brest… puis a Lorient pour y suivre l’école d’ingenieurs…..

A cette époque il ne fallut pas longtemps a ma mère pour « tomber »enceinte….me voilà donc annoncée…..ma mère a le cour malade et un traitement à suivre….une naissance ne serait pas souhaitable….mais lorsque l’on se trouve »dans le métier »et j’arrive non sans douleur….avec mes neufs livres et un accouchement qui se termine aux forceps!!!Pauvre maman qui m’a donné le jour…et dont j’ai si peu de souvenirs…qui m’a tenue dans ses bras…qui m’a caliné….c’elle qui s »émerveillait(comme on me l’a rapporté)devant sa petite fille et qui savait déjà que celle-ci serait volontaire…..qui se plaignait à sa belle-mère qu’elle ne voulait pas manger!!!qu’elle se fachait avec son ventre!!!!J’imgine sa joie et son bonheur de pusser le landeau dans les rues de Brest…ou mes parents aimaient aller écouter la musique de la Flotte…..et ou je battais des mains…..ou bien flânant parmi les boutiques ou ma maman  repéraient les plus jolis points de tricots afin de pouvoir les reproduire pour sa petite fille….Pauvre maman qui allait perdre la vie a la naissance d’un petit frère…qui ne lui a pas survécue!…..